• Ondulia la presse en parle

Ondulia, la presse en parle ...

La Dépêche 05/08/2013
  • La Dépêche 05/08/2013
  • 05/08/2013


  • Villefranche-de-Rouergue. Le véhicule d'après-demain à la foire-exposition

    La foire-exposition sera consacrée aux énergies renouvelables. Le véhicule à pile à combustible alimentée à l’hydrogène du groupe Cantos en constituera l’attraction.

    La prochaine foire-exposition de Villefranche, du 5 au 9 septembre, sur le site du foirail de la Madeleine, mettra en avant le développement durable et les énergies renouvelables. Durant toute la foire, sous un chapiteau de 300 m2, seront présentées des entreprises, collectivités ou associations apportant leurs compétences dans les énergies renouvelables. Des microconférences se tiendront aussi pendant les cinq jours. Et la soirée entreprise, le jeudi, après l’inauguration, déclinera ce thème du développement durable.

    L’hydroélectricité, la méthanisation, le tri, la revalorisation et la transformation des déchets bois, la récupération de métaux, la filière bois énergie, le traitement des eaux usées, la récupération, la transformation et la vente d’objets recyclés : autant de sujets abordés. Mais l’attraction pourrait être un prototype de véhicule à pile à combustible, réalisant sa propre production d’hydrogène et d’oxygène par électrolyse de l’eau. «C’est un petit véhicule pour l’entretien des espaces verts d’une ville, équipé au départ de batteries électriques. Nous en avons remplacé la moitié par une pile à combustible alimentée à l’hydrogène», explicite Lilian Cantos, directeur de la marque Ondulia énergie du futur du groupe Cantos qui présente ce véhicule.

    Par rapport à un véhicule électrique, l’autonomie est doublée. «De 100, elle est portée à 200 kilomètres. C’est une autonomie de huit heures, ce qui correspond à une journée de travail», souligne le dirigeant. Autre avantage qu’il décrit. «Comme la pile produit du courant fort (220 volts), le véhicule est doté de prises qui permettent de brancher un équipement électrique».

    Qu'un prototype

    Ce véhicule n’est qu’un prototype, qui sert à des démonstrations (comme à la foire-exposition). Le groupe Cantos n’envisage pas pour le moment de le faire fabriquer et de le commercialiser. «L’hydrogène est un gaz qui coûte encore cher et le réseau de distribution est aujourd’hui totalement inexistant», indique Lilian Cantos. Alors que veut montrer son groupe ? «L’hydrogène est un gaz que l’on peut fabriquer à partir d’électricité et d’eau. On prouve ainsi qu’avec nos centrales hydroélectriques et éoliennes, on est en capacité de fabriquer l’énergie du futur», souligne Lilian Cantos. «Ce véhicule c’est celui d’après-demain», assure-t-il. Et le groupe Cantos a souhaité se positionner dès aujourd’hui dans cette perspective d’avenir.

    Le groupe Cantos

    Le groupe Cantos, fondé par Manuel Cantos et basé dans le Bassin de Decazeville, est un acteur important dans le domaine d’activité des énergies renouvelables. Ainsi, il possède huit centrales hydroélectriques (deux en Aveyron) et six parcs éoliens, représentant une cinquantaine de machines industrielles.

    G. L.
  • Télécharger

Archives